La dure vie du cycliste urbain

blanchard-couverture2Je suis cycliste et je vous emmerde !

Tristan Blanchard

2017 – 110 pages – Coëtquen Éditions – 12 €

Dès le titre et la photo de couverture, le ton est donné : l’auteur est en colère, il tient à le faire savoir et assume à 100 %. Il faut dire que depuis dix ans qu’il sillonne sur son vélo la capitale et sa proche banlieue, il a eu le temps d’y croiser toute une faune, plus ou moins hostile, plus ou moins respectueuse, au QI plus ou moins proche de celui d’une huître et de dresser une sociologie toute personnelle des usagers de la route.

Dans « l’enfer de la jungle urbaine », se côtoient donc les automobilistes, tout puissants derrière leur carrosserie et des décennies de règne sans partage, les piétons qui jouissent désormais d’un statut de quasi impunité, peu à même de les responsabiliser et, bien entendu, les autres cyclistes, espèce hybride qui cumule les défauts des deux premières catégories…

Même l’auteur n’échappe pas à la critique, il analyse sur un rythme endiablé, qui rappelle celui d’un coursier new-yorkais, les comportements des uns et des autres, les propos sont souvent provocateurs, parfois excessifs mais le lecteur suit les tribulations de ce cycliste à Paris avec un plaisir non dissimulé, d’autant que le ton est volontairement comique, à la limite du caricatural mais toujours communicatif pour qui a déjà fréquenté sur sa bicyclette les rues d’une grande ville.

Vous voulez tout connaître du rôle de la sonnette, comprendre le ridicule d’un adulte sur une trottinette, détester à tout jamais les agents d’entretien de la chaussée et le téléphone portable ? Vous voulez vous établir votre propre répertoire d’injures à proférer en cas de conflit sur la chaussée ? Alors, ce livre est fait pour vous…

Dernier bénéfice, sans doute involontaire, ce témoignage vous rassurera sur les comportements des usagers avec lesquels vous êtes quotidiennement amenés à partager la rue dans nos petites villes, bien plus apaisées que la capitale !

À Londres aussi, la pratique du cyclisme urbain n’est pas une sinécure comme le montre cette vidéo signalée par une de nos adhérentes.

Publicités
Cet article a été publié dans Lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La dure vie du cycliste urbain

  1. Jean-Yves MOUNIER dit :

    Pas facile la cohabitation sur la chaussée : voyez également cette vidéo qui ne manque pas de caractère et faites-vous une opinion : https://velomaxou.com/2017/02/22/papi-venere/#more-2083919456

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s