Parlons vélo, pour le bonus VAE

Parlons vélo-logo

« Vélo pour tous en Pays rochefortais » relaie le plaidoyer de la FUB en faveur du maintien du bonus à l’achat d’un vélo à assistance électrique.

Lire l’argumentaire en cliquant ici.

L’idée est d’interpeller notre député-e en lui soumettant cet argumentaire via un plaidoyer participatif. En effet, si chacune et chacun se rapproche d’un seul député, en étant 200-300 personnes actives, on aura une force de frappe incroyable, supérieure à n’importe quel lobbyiste isolé.

Pour ceci, la FUB met à votre disposition un nouvel outil, un mini site qui référence tous les députés et permets de signaler avec lequel vous souhaitez interagir.

Vous trouverez davantage d’information sur la page dédiée du site « Parlons vélo » et notamment tout en bas, le lien vers le mini site de plaidoyer. Pour y accéder, vous devrez créer un utilisateur/mot de passe.

Vous verrez, c’est assez simple : pour chaque député vous pourrez voir (exemple)

– s’il est déjà « suivi » par une autre personne

– son adresse courriel officielle, son twitter, son facebook, son site officiel

– la liste des actions éventuellement déjà entreprises par d’autres utilisateurs du site (envoi de courrier, etc)

Comme première action, je vous propose de

1/ diffuser le plaidoyer de la FUB et de ses partenaires : plaidoyer.

2/ proposer aux députés de signer une lettre à Président de la République

D’après Olivier Schneider, Président de la FUB

Publicités
Cet article a été publié dans Du côté de la FUB. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s