Et si on mettait en place des vélo-écoles…

Le comité interministériel de la sécurité routière se réunit ce mardi 9 janvier et des annonces sont attendues pour faire à nouveau baisser le nombre d’accidents et de victimes de la route.

France Inter, détaillait, en exclusivité, quelques-unes de ces mesures sur son site ce matin : cliquer


Nous évoquions cet élément dans notre article sur les assises de la Mobilité qui se sont tenues en décembre dernier.

Ça se passait ici : « Fiche de proposition 6 : Développer l’apprentissage des mobilités actives »

Cette fiche évoquait l’apprentissage des adultes également… encore un petit effort et on sera « dans les clous » ; car en effet, la sécurité c’est l’affaire de tous non ?

Mais la question de la sécurité des personnes ayant choisies le vélo comme mode de déplacement c’est aussi l’offre de service,  la continuité des voies cyclables et, plus généralement, une autre façon de concevoir la Ville.

Il convient ainsi de rappeler pour mémoire l’excellent diagnostic des assises de la Mobilité faisant état des enjeux de la sécurité des vélos :
« Le développement de ces modes actifs participe à la diminution de l’usage et de la vitesse de la voiture particulière. En effet, encourager les modes actifs implique un abaissement des vitesses maximales, penser autrement la place de la voiture en ville en fonction de son usage et de requalifier l’espace public pour qu’il soit accessible à tous. De nouveaux principes relatifs à la voirie publique et à son aménagement pour la diversité des usages doivent être arrêtés. Il est nécessaire également d’adopter de nouvelles règles pour les engins de déplacements personnels qui ont émergé ces dernières années (et continueront sous des formes très variées).
Les enjeux sont clairement de donner la priorité au plus vulnérable, de promouvoir un usage partagé et collectif des espaces publics et de préserver la continuité des itinéraires piétons et cyclables.
L’accélération du recours aux mobilités actives nécessite donc de repenser la conception, la gestion et le fonctionnement de l’espace public pour assurer la sécurité de ces usagesenvisager leur massification et d’inscrire le recours à ces mobilités au même niveau que les autres moyens de mobilité. »

Madame Borne débute sa montée des marches.

Publicités

A propos Vélo pour tous

Association de Loi 1901 de promotion et de développement du vélo en pays rochefortais
Cet article a été publié dans Vélo école. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s