Accueil » Blog » « À Nantes, je suis cycliste ; à Royan, je suis automobiliste »

« À Nantes, je suis cycliste ; à Royan, je suis automobiliste »

Sudouest -Samedi 27 novembre 2021

Un beau résumé des constats établis par nombre d’associations qui militent pour une meilleure considération du vélo dans le quotidien dans les villes moyennes mis en avant ici par un jeune étudiant royannais établit à Nantes.

21% des déplacements sur le territoire de l’agglomération de Rochefort font moins de 500 mètres et sont réalisés en voiture. La première raison invoquée : des problèmes de sécurité.

Edifiant !


Extraits :

[…]

Nicolas Roger n’a aucun parti pris dans l’industrie du cycle, n’est pas élu local. Il est un simple citoyen, utilisateur du cycle. Enfin, « à Nantes, je suis cycliste ; à Royan, je suis automobiliste », résume l’intéressé.
Cette dichotomie tient à un constat simple : Nantes et son agglomération pensent désormais l’intégration du vélo comme mode de déplacement dans tout nouvel aménagement. Royan, pas forcément.
Royan et, généralement, les communes du Pays royannais. […]

[…]

Ailleurs, on a pris la mesure de l’enjeu. Illustration. « Il y a quelque temps, j’ai dû effectuer un stage, à 13 kilomètres de chez moi, à Nantes. Je ne me suis pas posé la question, j’ai pu y aller à vélo, alors qu’à Royan, même pour me déplacer de 2 km, je ne prends pas forcément mon vélo, simplement parce que le réseau est peu adapté. » […]

Lire l’article :

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires