Déconfinement, vague verte… le vrai gagnant, c’est le vélo français !

29 juin 2020 14:28 - H.H

Dans l’Hexagone, la bataille des fabricants de vélo fait rage. Le “Made in France”, plébiscité par les consommateurs, peine cependant encore à satisfaire une demande devenue gigantesque.

Tout roule pour le vélo. En France, il n’a même sans doute jamais aussi bien roulé : la crainte d’emprunter les transports en commun à la sortie du confinement l’avait revigoré. Le coup de pouce de 50 euros pour faire réparer son vélo a remis en selle de nombreux abstinents. Et la promesse de nombreuses voies cyclables supplémentaires liée à la vague verte enregistrée lors de ces municipales ne présente qu’un risque : celui de lui donner des ailes. 

Les vendeurs, eux, sont littéralement débordés. Surtout, ils constatent un plébiscite pour le vélo “made in France”. Un engouement qui a sauvé plusieurs fabricants français de la faillite.

Les gens veulent acheter en France. Ils veulent un suivi et un traçage du produit, ça les rassure.

Guillaume Adriansen, fondateur Vélos-Mad

“Les gens veulent acheter en France. Ils veulent un suivi et un traçage du produit, ça les rassure”, confirme à TF1 Guillaume Adriansen, qui a créé sa marque de “Vélos-Mad”, à Rouen il y a deux ans, et indique avoir vendu autant de vélos électriques ces deux derniers mois que sur l’ensemble de l’année 2019. “Le problème, c’est qu’aujourd’hui, on en reçoit au compte-gouttes, parce que tout le monde veut du vélo, en vendre et en acheter, ajoute-t-il. Les vélos ne sont même pas fabriqués qu’ils sont déjà vendus.”

Lire l’article de LCI :

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments