Le vélo a le vent dans le dos, mais la pente est raide

  • par
Publié le 9 février 2021, par Frédéric Fortin / MCM Presse pour Localtis

La crise du covid a donné un véritable essor à la pratique du vélo en France. Ses promoteurs, le Club des villes et territoires cyclables en tête, insistent toutefois sur la nécessité de pérenniser les acquis… et de passer à la vitesse supérieure.

2020 restera une année exceptionnelle pour l’usage du vélo dans les mobilités quotidiennes. D’abord porté en milieu urbain par les grèves du début de l’année, c’est surtout la pandémie qui lui a donné une solide “poussette”, grâce à la peur ou l’absence des transports en commun, un trafic automobile en recul et un désir de distanciation. “C’est l’une des seules et rares bonnes nouvelles de la crise du covid”, souligne le député Mathieu Orphelin à l’occasion de la conférence de presse du Club des villes et territoires cyclables, qui s’est tenue ce 9 février.

Lire la suite :

S’abonner
Notifier de
avatar-default
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments