Que regarder pendant le confinement ?

Vélos électriques, contourner les problèmes de circulation

ARTE Xenius – Magazine (Allemagne, 2020, 26mn)

Se rendre quotidiennement au travail à vélo, même électrique, n’est pas du goût de tous. Quatre étudiants munichois, convaincus que de meilleures pistes cyclables pourraient changer la donne, ont créé la start-up Upride pour collecter des données sur leur état. Les présentateurs de “Xenius” les accompagnent dans une virée à deux roues pour détecter les points faibles du réseau cyclable.


Wadjda

Arte TV – Visible jusqu’au 29 juin 2010

Au royaume wahhabite, Wadjda veut transgresser le précepte qui interdit aux filles d’enfourcher un vélo… En 2012, l’Arabie saoudite entrait par la grande porte dans le cinéma mondial grâce à ce film subtil réalisé par une femme.

Baskets aux pieds et rock dans les oreilles, Wadjda, 12 ans, vit avec ses parents dans la banlieue de Riyad. Un jour, sur le chemin de l’école, elle tombe en admiration devant une bicyclette verte, qu’elle rêve d’acquérir pour faire la course avec son ami Abdullah. Mais l’usage du vélo est réservé aux garçons et sa mère refuse de le lui acheter. Wadjda se met alors en tête de remporter le concours de récitation et commentaire du Coran organisé par son institutrice pour financer son projet.

Voir le film :


Bikes Vs Cars (en VO non Sous-titré)

Un film de Fredrik Gertten – Sortie en 2014 – 4 euros la séance

https://vimeo.com/ondemand/bikesvscarscp

Bikes VS Cars, un film de Fredrik Gertten
Le changement climatique et le stress journalier d’être enfermé dans sa voiture frustrent les gens plus que jamais. Les gens de différentes villes du monde s’arment d’un vélo comme moyen pour changer. Pourtant, la vente de voitures explose: un milliard de voitures aujourd’hui. Deux milliards en 2020.


PARIS EN CONFINEMENT vu par un coursier à vélo

Vidéo Youtube

Pour ceux qui connaissent Paris, petit film de la capitale en confinement vu par un coursier à vélo du 18 au 23 mars 2020.
Sublime !?


Festival du film d’aventure de La Rochelle

En cette période de confinement, l’équipe du FIFAV, en collaboration avec les réalisateurs et producteurs de films documentaires, vous propose de (re)vivre des moments d’évasion et de découverte en compagnie d’aventuriers et d’aventurières qui parcourent le monde pour nous en révéler toute sa beauté et sa fragilité !

Un grand MERCI à tous les aventuriers, réalisateurs, producteurs d’avoir mis à disposition leurs films en libre accès (gratuits) !

BOMB’HÉROS, L’AMÉRIQUE DU SUD À VÉLO

Un film de Maëlle Poncet et Pierrick Crozier
Sélection « Quai de l’Aventure » – FIFAV 2018
Bomb’Heros, c’est le défi que se lancent Maëlle et Pierrick : explorer l’Amérique du Sud à vélo en s’imprégnant de la force de ces hommes et de ces femmes engagés qui portent secours au quotidien, les bomberos (pompiers en espagnol).

La bande-annonce :

Voir le Film :

THE FROZEN ROAD  VO

Un film réalisé par Ben Page (2018)
SELECTION « QUAI DE L’AVENTURE » 2019

Tourné et monté lors du tour du monde à vélo de Ben Page, ce court-métrage retrace son voyage hivernal dans l’Arctique canadien alors qu’il remontait le continent américain à vélo. Poussé par l’affirmation de Jack London, selon laquelle « tout homme peut voyager seul », il a cherché à vivre aventure solitaire parfaite. Pourtant, il a dû se confronter à de dures réalités au cours de son voyage dans un environnement rigoureux et magnifique, parfois très éloigné des images romantiques qu’il avait pu imaginer. The Frozen Road est une réflexion honnête sur son voyage en solitaire, sur l’émerveillement, la peur et la frustration qu’il a pu éprouver en traversant le désert impitoyable de l’une des « dernières grandes régions sauvages » du monde.


Et quand on a tout regardé ?

Lisez :

La rue, une guerre de rou(t)es, Thibault Gasnier

http://www.lescampette.org/

« En partant de la notion de distance, l’auteur cherche à comprendre, selon différents espaces, ce qui contrarie un piéton, un cycliste ou un usager du bus à se mouvoir en toute sécurité dans la ville. À partir de ce travail universitaire, ce livre nous entraîne dans l’histoire de Pau et de ses mobilités. Grâce à des entretiens, des recherches, des observations
et un questionnaire, ce livre nous procure un regard sociologique sur les entraves aux mobilités alternatives. À l’heure de la transition énergétique et de la redynamisation du centre-ville, nous sommes tous prompts à revoir nos lieux d’habitat, notre consommation, nos pratiques sociales et donc nos modes de déplacements urbains.
»

Thibault Gasnier a suivi sa formation de sociologie entre les universités de Brest, Nantes et Pau. Son approche s’intègre dans le courant de la phénoménologie. Il s’intéresse aux questions de mobilités urbaines et plus largement aux développements des villes de demain.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments