Accueil » Tourisme à vélo

Tourisme à vélo

Documentation référente sur le tourisme à vélo par les acteurs nationaux et locaux de cette question.

Tourisme à vélo

Un des quatre axes du cap stratégique #FranceàVélo2030 de Vélo & Territoires est de « faire de la France la première destination mondiale pour le tourisme à vélo ». Deuxième destination mondiale après l’Allemagne, la France connait une forte croissance du tourisme à vélo. Vélo & Territoires soutient et accompagne le développement de cette filière d’avenir dans ses missions d’observation, dans l’organisation d’événements autour de cette thématique, dans l’appui à la structuration d’itinéraires cyclables et via son engagement dans France Vélo Tourisme et ses partenariats stratégiques.

Consultez le site de Vélo & Territoires : cliquer

 

Les mutations de l’organisation territoriale et de la répartition des compétences combinées à l’essor sans précédent de l’usage du vélo en France et en Europe, font que de nombreux territoires s’engagent dans les politiques cyclables à 360°, et notamment sur le tourisme à vélo. En 2021, trois ans après le lancement du plan vélo national, le contexte s’avère particulièrement mobilisateur pour les territoires et les intercommunalités. Les territoires néophytes ou initiés trouveront dans ce guide des clés pour comprendre les enjeux du tourisme à vélo, des leviers à mobiliser et des retours d’expérience inspirants.

Ce guide s’adresse en priorité aux élus et aux techniciens des collectivités territoriales et des intercommunalités qui agissent à l’échelle locale. Il présente les opportunités qu’offre le tourisme à vélo et les chiffres clés du tourisme à vélo en 2020. Il passe en revue les six thématiques à mobiliser pour développer le tourisme à vélo dans les territoires : l’aménagement des infrastructures, l’accessibilité, le développement de services, la communication, l’animation d’un réseau local et l’évaluation.

La classification de la difficulté et le balisage d’un itinéraire à vélo sont deux informations essentielles qui conditionnent la sécurité du pratiquant, ainsi que le choix et la qualité de son parcours.
En France, on dénombre de multiples façons de déterminer les niveaux de difficulté d’un itinéraire et de les matérialiser. C’est la raison pour laquelle il a été estimé utile de livrer des clés d’homogénéisation sur les normes d’appréciation des difficultés liées à la pratique de ces itinéraires.
Le but de cette ce référentiel national est de se doter d’un système de cotation unique et partagé sur les niveaux de difficulté des itinéraires vélo (boucles cyclotouristiques, sections de véloroutes) permettant une évaluation simple et claire du point de vue des pratiquants.

Une démarche partenariale basée sur une méthode robuste déjà appliquée sur d’autres itinéraires (méthode EuroVelo 6). La réalisation de cette étude est co-financée par l’Union Européenne et le collectif des 9 Départements et 3 Régions partenaires et s’inscrit dans le projet européen AtlanticOnBike. L’un des objectifs de ce projet est de rendre réplicable cette méthode à l’échelle européenne.
Une étude complète pour évaluer les retombées de la fréquentation :

  • Une enquête quantitative par comptages automatiques et manuels afin de comptabiliser tous les types d’usagers de l’itinéraire : cyclistes itinérants, cyclistes utilitaires, sportifs, piétons, rollers, …
  • Une enquête qualitative par interviews et questionnaires auto-administrés qui permet de connaître les cyclistes (profil socio-démographique, durée du séjour, type d’hébergement, satisfaction, …).
  • Un comptage des cyclistes (itinérants et en séjour) grâce à un échantillon d’hébergeurs, afin d’affiner la connaissance de la saisonnalité de leur fréquentation.

Le nouveau schéma régional de la Nouvelle-Aquitaine, adopté fin mai 2020, vise plus de 7 000 km de véloroutes et voies, ce qui en fait la première région cyclable de France en termes de linéaire structurant.

Réalisé à 63 % au 1er janvier 2021, ce Schéma régional s’articule autour de ses deux colonnes vertébrales EuroVelo 1 – La Vélodyssée et l’EuroVelo 3 – La Scandibérique, mais aussi autour des itinéraires nationaux.

Le Schéma régional des véloroutes 2020 – 2030 définit trois grands objectifs :

  1. Elaborer un maillage d’infrastructure équilibré sur l’ensemble du territoire de Nouvelle-Aquitaine,
  2. Favoriser les retombées économiques, estimées, pour l’ensemble du maillage à plus de 100 millions d’euros à l’horizon 2030,
  3. Créer une offre de services et de promotion adaptée aux différentes clientèles et donc aux différents usages.

Ce cahier ressources s’adresse en priorité aux décideurs publics et aux techniciens des collectivités de territoires peu
denses et de villes moyennes.
Ce document passe en revue les différents dispositifs et outils réglementaires qui peuvent être mobilisés pour mettre en œuvre un système vélo performant et appuyer une politique globale de développement des modes actifs. Il est illustré par des retours d’expérience inspirants issus du programme AVELO et par d’autres initiatives réussies.

NB Ce cahier n’aborde pas le développement d’une politique vélo à visée de tourisme. Cependant, les outils présentés dans ce guide sont tout à fait compatibles et complémentaires avec une politique de développement du cyclo-tourisme.

L’étude « Impact économique et potentiel de développement des usages du vélo en France », réalisée par les cabinets Inddigo et Vertigo Lab à la demande de la Direction Générale des Entreprises, la Direction Générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer, l’Agence de la Transition Ecologique (ADEME) et la Fédération Française de Cyclisme, dresse un état des lieux des différents usages du vélo en France, y compris les usages professionnels et de leurs trajectoires d’évolution à 5 ou 10 ans.
Elle en mesure les effets économiques et analyse les bonnes pratiques internationales en matière de politique « vélo » afin d’éclairer les décideurs publics et privés dans leurs projets de développement des mobilités cyclables, mais également les industriels du cycle, ceux du sport et les professionnels du tourisme désireux de tirer le meilleur bénéfice du retour à la pratique du vélo.