Oh ! Mon bateau

Oh ! Mon bateau

[…] La rivière qu’il fallait traverser était au bout de l’avenue si droite de ces vieux arbres, que rongeaient les lichens couleur d’or et que tourmentaient les vents d’ouest. Très changeante, cette rivière, soumise aux marées et à tous les caprices de l’Océan voisin. Nous la passions dans un bac ou dans une yole, toujours avec les mêmes bateliers de tout temps connus, anciens matelots aux barbes blanches et aux figures noircies de soleil. […] Pierre Loti – Le roman d’un enfant – 1890

Quand, enfant, il se rend à La Limoise, pour rendre visite à Lucette, la fille d’amis de ses parents, Pierre Loti y va à pied mais rencontre la même difficulté que les cyclistes d’aujourd’hui : franchir la Charente. Le pont transbordeur n’existe pas encore, celui de Tonnay-Charente est bien trop éloigné, reste donc ce fameux bac ou cette yole, dont nous aurions aimé en savoir plus !
De nos jours, le pont transbordeur ne transborde plus, au moins jusqu’au printemps prochain, le pont de Tonnay-Charente oblige toujours à un long détour et le viaduc de Martrou constitue un réel danger pour les deux-roues, particulièrement les jours de semaine.
Il faut donc se réjouir de la remise en service, jusqu’à fin septembre, des navettes fluviales embarquant les bicyclettes : le Ferdinand Arnodin entre Rochefort et Échillais et le Rohan entre Rochefort et Soubise. Par rapport à l’an dernier, les jours de traversée ont été augmentés, les horaires sont plus étendus et il devient possible, même en semaine de réaliser une belle balade, entièrement sécurisée et très touristique le long du « plus beau fossé du royaume » de François 1er.

Reste un gros point noir : pourquoi, alors qu’emprunter en voiture le viaduc est gratuit, faut-il payer la traversée en bateau pour les piétons et cyclistes ? Pour encourager la pratique des déplacements doux et non polluants ?

Horaires et tarifs sont à découvrir ici.
Une plaquette papier est également disponible à l’Office de Tourisme et sur les navettes.

One thought on “Oh ! Mon bateau

  1. À force de « rouspéter » à travers le bulletin -merci Fred-, et grâce à l’activité de l’association , un élargissement des horaires de traversée est bienvenu. Faisons nous plaisir en disant que nous y sommes un peu pour quelque chose dans cette avancée !. En attendant la gratuité, qui serait un acte fort envers les déplacements doux. Rêvons un peu….

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :