Accueil » Blog » La feuille de route du plan vélo des prochaines années… vraiment ?

La feuille de route du plan vélo des prochaines années… vraiment ?

Sud-Ouest - Samedi 23 octobre 2021

Le cycliste rochefortais que nous représentons se désole que son ami, « le Piéton », comme c’est encore le cas à Saintes, Royan ou La Rochelle n’ait plus sa place dans les colonnes des pages « Rochefort et Oléron ».

Car il se serait fait une joie de lui prêter sa monture pour lui signaler qu’on n’a jamais autant parlé vélo dans la presse locale que ces derniers jours. La faute à Vélo pour Tous qui profite du prétexte de son déménagement pour signifier encore une fois que l’association ne fait pas le même rêve que certains des élus.

Le cycliste demanderait aussi au piéton de relire, pour le plaisir, et avec lui, l’article du 23/10 su journal Sud-Ouest et d’en faire le résumé.

Il lui demanderait si, comme lui, il comprends que le sujet de l’article va être la troisième édition du plan vélo dont nous parlions récemment dans nos colonnes et qui, pour la première fois, devrait (enfin) s’intéresser au vélo dans le quotidien… (après deux éditions consacrées au tourisme).

Car une fois le sujet mis sur la table, le piéton conviendra aisément que le futur plan vélo ne peut se résumer à :

  1. l’amélioration de la signalétique de voies cyclables (panneaux)… : l’exemple allemand
  2. de nouveaux arceaux, ou plutôt le remplacement des anciens perdus : cliquer,
  3. une maison du vélo prochainement dans la gare de Rochefort et déjà annoncée il y a plus d’un an : cliquer

et de basculer aussitôt après vers… les aménagements en faveur du tourisme à vélo.

Le piéton aurait convenu, s’il avait été encore des nôtres, que ceci pouvait relever d’une information donnée en dehors du contexte abordé.

Mais c’est sans compter sa sagacité légendaire que le cycliste aurait glissé les attendus de l’étude en passe d’être menée par la CARO :

1. Proposer un maillage du territoire en itinéraires cyclables pour une mobilité utilitaire. Les liaisons à privilégier seront les suivantes (devront être ?) :

2. Répondre aux objectifs suivants :

  • Développer l’usage du vélo
  • Garantir la sécurité des itinéraires
  • Inciter à la pratique du vélo chez les jeunes publics (scolaires notamment)

3. Le contenu du document attendu :

  1. Un diagnostic des équipements (services mobiliers, signalétique etc.) et infrastructures vélos existants sur le territoire, en lien avec les pôles générateurs de déplacement
  2. Les axes prioritaires et secondaires, maillant le territoire, à réaliser pour un usage quotidien (élaboration d’une grille de critères à faire valider par les élus) associé à leur estimation financière, et à des besoins en mobiliers
  3. Une clé de répartition entre les différentes parties prenantes pour le financement des aménagements cyclables sur le territoire (plan de financement)
  4. Une charte des aménagements (infrastructures et mobiliers permanents et occasionnels) et signalétiques cyclables spécifique au territoire de la CARO

Allez, le piéton enfourche un vélo prêté par son pote le cycliste et vous renvoi à l’ensemble du cahier des charges :

Quant à la réponse de Thierry Lesauvage à la demande d’évaluation de la zone 30 que Vélo pour Tous appelle de ses voeux, il n’est pas à exclure que notre ami piéton en aurait fait une édition spéciale : « la zone 30 développe un sentiment d’insécurité qui n’est pas un problème de sécurité « .


Lire l’article :

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Hervé

Tout ceci laisse en effet perplexe.

[…] Ces résultats sont très importants pour Vélo pour Tous car ils permettent de maintenir un dialogue constructif avec nos élus et pourront constituer le socle de la politique cyclable à venir. […]