Une enquête d’ampleur sur l’usage du vélo en ville

Sud-Ouest - 18-11-2019

236 habitants et utilisateurs ont répondu au questionnaire national
sur la pratique de la bicyclette. Les enseignements à retenir s’annoncent riches pour la Ville

C’est une enquête d’une ampleur inhabituelle sur l’usage du vélo dans la ville qui est menée sur tout le territoire national, sous l’égide de la FUB (Fédération des usagers de la bicyclette). Intitulée « Baromètre Parlons des villes cyclables 2019 », cette enquête réalisée depuis le 9 septembre et jusqu’au 30 novembre vise à […]

Lire l’article de Sud-Ouest : cliquer

Prendre connaissance du dossier de presse : cliquer

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Pellerin
Pellerin
6 mois il y a

Bonjour,

Vous avez fourni à “Sud Ouest” une photographie fallacieuse pour un article paru le 18 novembre 2019 et signé par David Briand.

On croit y voir une file de cycliste gênée dans sa progression sur une piste cyclable : cette signification est induite par une légende trompeuse : “Pas toujours évident de pouvoir circuler en toute sécurité en ville”.

Mais la réalité dit toute autre chose : DES VELOS CIRCULENT SUR des places de parking couleur terre battue. Et le véhicule garé à cheval sur le trottoir LAISSE OBJECTIVEMENT DAVANTAGE d’espace aux cyclistes pour progresser.
(Qu’on ne s’inquiète pas pour les droits des handicapés physiques : côté trottoir, trois fauteuils roulants peuvent aisément circuler de front.)

On conclura ce que l’on veut de telles pratiques de communication, d’autant que j’avais déjà alerté l’association pour une précédente utilisation de cette image torturant la réalité.

Je n’attendais pour tout dire qu’un “Vous avez raison, c’est une erreur : on ne le refera plus”.
Mais drapé dans sa dignité de chevalier blanc de vélocypédiste, mon interlocuteur ne voyait pas où était le problème. Avouer s’être trompé était au-dessus de ses moyens super-héroïques : c’eût été perdre la face.
A-t-il récidivé à cause du minuscule accroc que j’avais pratiqué dans sa cape blanche ? sa cape de Défenseur de la Cycliste Veuve et de l’Orphelin en Biclou ? Je ne peux croire une chose pareille… Ce serait trop de petitesse…

Se tromper est humain, persévérer n’est pas diabolique : c’est juste idiot.

Je vous adresse mes meilleurs voeux pour 2020 !

Yann Pellerin